Thorame-Haute

 
 

Les réunions

la prochaine réunion aura lieu:
le 19/12/2017 à 18h30

-> voir l'ordre du jour
Le Coin de la Mairie
Le Coin des Infos
Météo
Visites

 894751 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Calendrier
Vous êtes ici :   Accueil » pont d'ondres
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://thorame-haute.fr/data/fr-articles.xml

thorame_large11.jpg

hommage aux 4 gendarmes de Colmars "exécutés" par l'occupant le 22 Juillet 1944

L'Histoire :
Le 14 juillet 1944 à 16 heures, une attaque surprise des forces de la Résistance a eu lieu à la gare de SAINT ANDRÉ LES ALPES où du ravitaillement est confisqué. Le 16 juillet, deux trains sont lancés l'un contre l'autre sous le long tunnel entre THORAME-HAUTE et MEAILLES, rendant celui-ci inutilisable. La voie ferrée venant de NICE est ainsi coupée. Dans le courant des journées des 20 et 21 juillet 1944 des groupes de partisans harcèlent les troupes allemandes qui tombent dans un piège qui leur est tendu à hauteur de la scierie JAUFFRET. Un camion explose dès les premiers coups de feu et dans l'action 58 militaires sont tués, dont l'officier supérieur réputé pour sa cruauté.
Après cette embuscade courageuse, la Résistance se retire sur les hauteurs puis vers SAINT MARTIN D'ENTRAUNES. En passant à COLMARS, elle incite le Commandant de la brigade de Gendarmerie et son personnel à la suivre. Le Maréchal des logis-chef BEAL, invoquant le devoir du Gendarme pour protéger la population, décide en accord avec les autorités de la résistance de demeurer à son poste et continue de renseigner au péril de sa vie les réseaux résistants.
Les allemands décident de remonter la vallée, divisés en deux colonnes, empruntant les rives droite et gauche du Verdon. Ils arrivent le 21 juillet 1944 à 15 heures à BEAUVEZER. A 17 heures 30, ils entrent dans COLMARS LES ALPES. Une troupe ennemie forte d'une centaine d'hommes prend position dans et autour de la ville fortifiée.
Un avis est publié, informant la population d'avoir à se rassembler à hauteur de « l'Auberge fleurie » sur la route nationale 200, en dehors des remparts, les gendarmes sont absents.
Les allemands enferment alors les 20 otages au Fort de France et finissent par arrêter les quatre militaires de la Gendarmerie de COLMARS LES ALPES, le Maréchal des Logis-Chef BEAL, les Gendarmes Sébastien BRACCO, Alexandre AIMAR et Adrien DAUMAS.
Quelques jours plus tard, leurs 4 corps criblés de balles, sont découverts dans la carrière du Pont d'Ondres.
Le 24 juillet 1944, un officier allemand déclarait au Lieutenant commandant de la Compagnie de Gendarmerie de CASTELLANE, également prisonniers des allemands avec vingt-deux de ses gendarmes, que les militaires de la brigade de COLMARS LES ALPES avaient été fusillés en raison de l'aide qu'ils apportaient aux membres de la résistance de la région.
Ces soldats de l'ordre sont tombés pour que leur pays retrouve sa liberté, car ce qu'ils voulaient ce n'est rien d'autre que la Liberté de la France occupée depuis quatre ans et c'est pour avoir aidé à rétablir cette liberté qu'ils sont morts pour la France. Il ne sont pas décédés pour rien, eux dont personne ne connut l'héroïsme solitaire et dont nul, sauf leurs bourreaux, ne vit l'agonie.

dates des cérémonies compte-rendu photos
stele ondres.jpg
26 Juillet 2009
voir voir
24 Juillet 2010
voir
23 Juillet 2011
 voir  voir
21 Juillet 2012 voir voir
20 Juillet 2013 voir voir
26 Juillet 2014 voir voir
25 Juillet 2015 voir voir
23 Juillet 2016 voir voir

vidéos faîtes durant les cérémonies
 24 juillet 2010 ... l'histoire racontée lors de la cérémonie par le Major TIRIOT Thierry
23 juillet 2016 ... dépose des gerbes


 

Page lue 8168 fois

Archives Infos Mairie
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
La lettre du Maire
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à la lettre du maire.
Captcha reload
Recopier le code :
116 Abonnés
 

100px-Blason_Thorame_Haute.svg.png