100px-Blason_Thorame_Haute.svg.png

 
meteo.jpg
 

Thorame-Haute

conseil municipal

Les réunions

la dernière réunion a eu lieu:
le 06/07/2017 à 18h30

-> voir le compte rendu
 
 
 
 
Le Coin de la Mairie
Le Coin des Infos
emploi.jpg

Les Offres

de la vallée, du département ...

-> les consulter
Vous êtes ici :   Accueil » place de peyresq
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://thorame-haute.fr/data/fr-articles.xml

thorame_large17.jpg
vers 1232, RAIMON-BERANGER V, comte de provence fondait le village de Peyresq. Ce dimanche 18 juillet 2010 hommage lui a été rendu puisque la place du village porte désormais son nom.

Merci à Louise SGARAVIZZI pour le rappel historique concernant RAIMON-BERANGER V

Merci à  Jean-Marc SNOECK pour la conception et la fabrication de cette plaque ---------->>                   

arrow1rightwhite.gifles photos de cet événement

 
plaque.jpg
Un petit peu d'histoire (discours de M.OTTO-BRUC lors de l'inauguration)

Qui était RAIMON-BERANGER V, fondateur du village de Peyresq vers 1232 ?
 
    Le plus grand de tous les  comtes de Provence d'après Fabri de Peiresc qui d'ailleurs n'a jamais su que sa seigneurie avait été fondée par ce comte.
Nous allons brièvement évoquer la vie et l'action de ce dernier comte d'origine catalane qui régna sur la Provence dans la première moitié du XIII ème siècle.
    Le règne de ce comte provençal commence dans les pires difficultés. Il succède à son père en 1209 à l'âge de cinq ans et rejoint sa mère et son comté à l'âge de douze ans.  A quinze ans il est marié à Béatrice fille du puissant comte de Savoie.  De ce mariage naissent quatre filles qui deviendront toutes les quatre reines.
    L'aînée Marguerite sera reine de France en épousant Saint Louis et tous les rois de France en descendront. La seconde épouse le roi d'Angleterre, la troisième le futur empereur d'Allemagne. La quatrième se verra obligée d'épouser le frère du roi de France et c'est ainsi que la Provence deviendra un jour française en 1481, faute de descendance.

    Toute sa vie RAIMON-BERANGER a guerroyé pour soumettre la Provence et en particulier la montagne.
 
    La vallée du Verdon, du Var et de ses affluents appartiennent à des seigneurs, tous descendants de la famille de Thorame comme les Castellane, les Glandèves, les Balp, les Faraut. Pour s'imposer, RAIMON-BERANGER monte dans la vallée du Verdon, soumet le baron de Castellane en lui prenant Thorame, limite son influence en donnant la liberté de se gouverner à Colmars et Allos et fonde Barcelenette (petite Barcelone en souvenir de sa Catalogne natale). C'est à ce moment là que le comte demande aux habitants de Peiresc dit Peirets, situé à l'emplacement actuel de la Colle Saint Michel, de fonder "une nouvelle ville", l'actuel Peyresq.
 
Quelles en sont les raisons ?
 
     Au point de vue politique, le comte met le pied dans la vallée de la Vaïre qui ne lui est pas encore soumise. Il sera le principal seigneur de Peyresq, ce qui lui rapportera de l'argent avec la haute justice.
     Au pont de vue économique, l'intérêt est primordial. A cette époque, la Provence maritime enrichie par le commerce de la Méditerranée, nous sommes à l'époque des croisades, demande davantage de bois, de viande, de laine, de graisse ou de fromage. Seule la montagne peut assurer ces nouveaux besoins. Elle va connaître une véritable révolution économique et démographique avec la mise en culture des terres et l'essor extraordinaire de l'élevage ovin, caprin et bovin.
    Le comte en retirera des avantages politiques et pécuniaires en incitant les hommes à fonder de nouveaux villages perchés et en faisant appel à des ordres monastiques pour les aider. A Peyresq ce fut le cas des moines Bénédictins de la puissante abbaye piémontaise de Pédona aujourd'hui Borgo San Dalmazzo.
    Il existait au XIII ème siècle ce que les italiens appellent la route de Thorame qui, à travers les Alpes maritimes, menait de Pédona à Thorame et de là vers Saint Jacques de Compostelle. Dans le sens inverse on se rendait à Rome.
    Ainsi le comte a ouvert la montagne aux échanges. Pour cela il a introduit le droit romain écrit et les notaires se sont multipliés.
    Encouragée par RAIMON-BERANGER, la Provence vit s'épanouir la poésie, les troubadours en langue d'oc et l'art architectural.
 
    Sa disparition prématurée, il n'avait pas quarante ans, ne permis pas à un état catalano-provençal de se développer et la langue provençale ou d'oc restera une langue sans état. Il nous reste les armoiries à pals ou raies jaunes et rouges qu'il nous a léguées.

 

Page lue 6200 fois

Archives Infos Mairie
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
La lettre du Maire
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à la lettre du maire.
Captcha reload
Recopier le code :
116 Abonnés